A+ A-

La lettre d'info

La Commune

Communautés de communes

Histoire

Pupillin

…d’hier à aujourd’hui

 

Saint LégerLes origines de Pupillin sont obscures. Son nom pourrait être d’origine prélatine et, à partir de la même racine que Poupet, signifier petite montagne. Les premières certitudes archéologiques remontent à la période romaine. Par des fouilles menées entre 1887 et 1890, Alphonse Guichard, curé du village, mit au jour les vestiges d’une importante villa et d’un petit fanum (temple). L’abondant mobilier exhumé a prouvé une occupation presque continue depuis le milieu du premier siècle avant Jésus-Christ jusqu’au milieu du quatrième. Signalons en particulier la découverte d’une très jolie statuette en bronze d’un Jupiter gaulois, aujourd’hui au Musée des antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye. Et, dans les caves de la villa, de multiples débris d’amphores en terre cuite destinées à contenir du vin. Après quoi, le passé de Pupillin disparaît à nouveau dans la nuit du Haut Moyen-âge.

 

Vue depuis PupillinLe plus ancien indice d’une occupation stable du site actuel du village réside dans le patronage de son église dédiée à Saint Léger. On sait que Léger, alors évêque d’Autun, vint consacrer l’abbatiale voisine de Château-Chalon ; puis qu’après son assassinat en 678, son culte se répandit dans tout l’Est de la France ; et que d’étroites relations lièrent l’Eglise d’Autun et la ville de Poligny durant toute la période Carolingienne. Aussi est-ce à cette époque qu’il faut sans doute placer la naissance véritable de Pupillin qui servit dès lors de relais entre la plaine et la montagne et, plus tard, le long de la route longeant le rebord occidental du Jura.

 

Vers l’an mille, le village apparaît enfin dans l’histoire écrite. En 1029, le roi de Bourgogne confirma à l’Abbé de Cluny les donations consenties par le comte Othe-Guillaume au monastère de Vaux-sur-Poligny de divers biens parmi lesquels un certain Gonthier Popilianensem (= de Pupillin) avec tout ce qui lui appartenait. En 1069, un autre document prouve les droits de Vaux in villa Pupillins et, fait révélateur, la présence de vignes in Faiola, actuellement en Feule, lieu-dit le plus réputé du finage. L’existence d’une chapelle à Pupillin, relevant du prieuré Saint-Just d’Arbois, est attestée dès l’an 1129. Les mentions d’archives se multiplient ensuite.

 Entrée du village

L’histoire du village et de son vignoble obéira alors aux grandes lignes de celle d’Arbois et de la Franche-Comté, faite d’une succession d’époques de prospérité et d’expansion viticole inéluctablement suivies de périodes de troubles et de repli. L’essor des XIIe et XIIIe siècles est symbolisé par les celliers des bénédictins de Vaux et les vignes des cisterciens de Balerne. Puis, comme ailleurs, la guerre de Cent Ans et son cortège de malheurs mettent tout à bas au XIVe. Les deux siècles suivants voient un réel renouveau dont témoignent les documents redevenus nombreux et les plus anciennes caves. Jusqu’aux terribles guerres du XVIIe contre les Français : à partir de 1636, Pupillin reste inhabité pendant plusieurs années et les vignes sont en friche.

 

Après 1678, le retour de la paix, l’accroissement progressif de la population et l’ouverture du monde rural permettent une reprise lente mais profonde : le village s’étend alors de manière plus aérée le long de la route Arbois-Poligny, les vignes reprennent possession des pentes comme le prouvent les archives et la carte de Cassini. Dès cette époque, la personnalité des vins de Pupillin est reconnue car ils sont souvent cités associés à ceux d’Arbois. La première moitié du XIXe siècle marque, comme toute la France, l’apogée de cette intense vie paysanne : Pupillin compte alors environ 600 habitants qui y cultivent quelque 150 hectares de vigne.

 

Fleurs de PupillinLes cent ans qui suivirent furent ceux d’un lent déclin. La création d’une nouvelle route nationale dans les coteaux hors du village, l’exode rural sensible dès les années 1850 vers les villes industrielles naissantes, l’anéantissement du vignoble par le phylloxéra qui touche Arbois entre 1885 et 1893, la mévente persistante des vins, les troubles viticoles et fiscaux, la tragique saignée de la Grande Guerre de14-18 qui fauche toute une génération, la somnolence de l’entre-deux-guerres réduisent peu à peu la population à seulement 150 habitants et la superficie des vignes à environ 25 hectares. Tout ou presque est à refaire.

 

Fête du BiouEn moins de trente ans, la richesse et la générosité du terroir, le savoir-faire et la ténacité des hommes y parviendront une fois encore. A l’instar de ceux d’Arbois, les vignerons fondent dès 1909 une coopérative fruitière pour unir leurs efforts. En 1936, Arbois et ses communes environnantes obtiennent la première appellation d’origine contrôlée de France, reconnaissance légale strictement réglementée pour défendre l’authenticité de leurs produits. La diffusion de l’automobile permettant la vente directe à la bouteille, l’arrivée d’une nouvelle génération mieux intégrée au monde des affaires font le reste. Pupillin revit et replante.

 

Fête du Biou - PupillinAu cœur du Vignoble jurassien, c’est aujourd’hui un village bien vivant et fier de ses vins. 120 hectares de vignes y sont cultivées selon une structure particulière : la moitié relève d’une dizaine de vignerons qui vinifient et écoulent eux-mêmes leur production ; l’autre appartient à une quarantaine de viticulteurs livrant leurs raisins à la fruitière qui se charge de la vinification et de la vente. L’appellation contrôlée Arbois date de 1936. L’originalité et la qualité de ses vins leur ont valu par décret du 12 juin 1970 l’autorisation d’associer le nom de Pupillin à celui d’Arbois, officialisant ainsi un malicieux dicton local. Faites leur donc l’honneur d’une dégustation. Et pourquoi pas bientôt ? Ou en septembre, lors de la fête du biou, quand les vignerons vont en cortège offrir à Saint léger une énorme grappe, prémices de leurs vendanges. Vous repartirez, en chanson peut-être, enchantés sûrement.

Mairie de Pupillin ●10, Rue Ploussard ● 39600 PUPILLIN ● Tél.: 03 84 37 49 16

© 2011 -2017 Mairie Pupillin • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel MédiasPlan du siteMentions légales